lundi 11 mars 2013

Mon plus beau souvenir de moto

Voilà quelques semaines, je me suis dit "tiens, ce serait une bonne résolution de reprendre le blog", et j'avais commencé à prendre quelques notes au sujet de ceci.

Parce que mon projet de 2012, heureusement s'est terminé avant 2013, même si je ne l'ai pas annoncé...
Le 20 juillet, j'ai passé mon épreuve de plateau ; le 5 octobre, mon épreuve de circulation. Eheh, vous avez vu ça ? Du premier coup :)
Et le 8 octobre, en sortant de cours, je suis allée chercher ma moto...
Départ 16h30, arrivée au garage 18h. Ah j'ai oublié de préciser ? La moto, je suis allée chercher dans le Loiret, sinon c'est trop simple...
Il faut se décider vite, l'assurance ferme à 18h30, j'appelle à 18h27 "Vous pouvez m'assurez pour que je rentre avec la moto ? Merci"
Le temps de régler les détails administratifs et de s'équiper, départ à 19h. Il commence à faire sombre déjà.

Et voilà, c'est parti... C'est ma moto que je suis en train de conduire. Une petite larme de fierté, mais une seule, quand même faut que je regarde la route.
Au bout de 100 mètres de route, le témoin de réserve qui s'allume... Bon, ben un petit détour par la station-essence et c'est reparti. Il fait nuit maintenant.
Et je roule, je roule. C'est tout droit, nationale je-sais-plus-quel-numéro quasiment jusqu'au bout.
Il se met à pleuvoir. J'ai oublié mon pantalon de pluie dans la voiture de mon guide, tant pis, je me fais mouiller.
Et je roule, je roule.
Je me fais doubler, éclabousser, je hurle dans mon casque contre les camions qui roulent n'importe comment, moi qui ne m'énerve jamais en voiture, j'ai peur mais je suis... juste bien... Vous savez, cette sensation qu'à aucun prix on ne voudrait être ailleurs.
J'arrive à 21h, trempée absolument partout sauf derrière les mollets et claquant des dents.
Deux heures de route, en pleine nuit, sous la pluie. Objectivement, il y a mieux pour découvrir une nouvelle moto. Pourtant, avec le recul, ça reste mon meilleur souvenir, un immense déferlement d'émotions, peur, excitation, joie, fierté.
 La moto dans sa nouvelle maison, arrivée aussi trempée que moi bien sûr
 
Et voilà la surprise que ma meilleure amie m'a faite pour Noël. Un porte-clés pour les clés de la moto, mais un porte-clés avec le bon modèle, et même la bonne couleur (en tout cas, la couleur la plus ressemblante).

Ca ne fait jamais que deux mois, il était temps que je l'accroche :) Merci, c'était très bien trouvé.

Bonne journée

3 commentaires:

Callie a dit…

C'est "amusant" parce que le souvenir que ça me fait moi, c'est une suite de questions... Pourquoi n'est-elle pas rentrée ? Pourquoi n'appelle-t-elle pas ? Mais quelle heure est-il ? Ne devrait-elle pas déjà être rentrée ? Pourquoi n'est-elle pas rentrée ? Pourquoi n'appelle-t-elle pas ? Mais quelle heure est-il ? Ne devrait-elle pas déjà être rentrée ? Que se passe-t-il ? Pourquoi n'est-elle pas rentrée ? Pourquoi n'appelle-t-elle pas ? Mais quelle heure est-il ? Ne devrait-elle pas déjà être rentrée ?...
Pas franchement de quoi être proposé pour le meilleur souvenir de l'année dans mon cerveau... ;)

Callie a dit…

Comme quoi tout est une question de perception, de point de vue... ;)

Eileen a dit…

On ne t'a jamais dit que c'était déconseillé de téléphoner en conduisant ? D'autant plus que le portable était resté dans le blouson de ville, dans la voiture de mon guide, un détail dont je ne me suis rappelée qu'une fois égarée :)